Top Critical Analysis Essay Writing Service Usa Good Ways To Start A Conclusion In A Research Paper Classical Period Music Presentation Ideas Friendly Resume Cover Letter Format Content Management System Dissertation Essay Good Space Travel In The Future
Les Annonces

 

 

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE  MAURITANIE

——–

Honneur-Fraternité-Justice

———

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENTET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

——–

DIRECTION DES POLLUTIONS ET DES URGENCES ENVIRONNEMENTALES

 

Termes de Référence pour la réalisation d’une étude sur la caractérisation des déchets urbains à Nouadhibou et la proposition d’un système de gestion approprié de ces déchets

 

 

juin  2020

  1. Introduction

Nouadhibou, capitale économique du pays, est une ville portuaire située sur une presqu’île à l’ouest de la Mauritanie. Elle est la capitale de la Wilaya de Dakhlet Nouadhibou et compte aujourd’hui 132246 habitants.

A l’instar des autres grands centres urbains de la Mauritanie, l’exode massif vers cette ville, observé les années 70 et 80 et même au-delà, a engendré plusieurs problèmes liés aux conditions de vie et en particulier l’inadéquation des infrastructures et services de bases pour répondre aux besoins des populations qui devraient changer de mode de vie du jour au lendemain.

L’un de ces problèmes, qui s’est posé et qui se pose actuellement avec acuité, malgré les différentes expériences vécues et les efforts déployés par les pouvoirs publics pour le traiter, est celui lié à la gestion appropriée des déchets urbains solides et liquides générés dans la ville.

Ceci est dû à plusieurs raisons dont, en particulier :

  • Le manque de prise de conscience des enjeux sanitaires et environnementaux des déchets urbains ;
  • Le manque de sensibilisation et la non-participation des citoyens dans les solutions expérimentées ;
  • La méconnaissance de la nature et des quantités du gisement de déchets produits dans la ville ;
  • L’absence de plan et schéma directeur de gestion des déchets urbains ;
  • Le développement horizontal et anarchique ;
  • La faiblesse des moyens alloués au secteur ;

Actuellement, une partie des déchets est ramassée et acheminée vers une décharge non contrôlée située à proximité du Point Central à une douzaine de kilomètres de la ville. A défaut d’un système de collecte et de traitement des déchets, une part non négligeable se retrouve dans les alentours immédiats de la ville et en particulier dans les périphéries au niveau de la zone située entre la ville et l’océan menaçant ainsi une zone écologique sensible qui est la Baie de l’Etoile.

La clé de voute de la problématique de gestion des déchets à Nouadhibou, du point de vue technique, réside dans la méconnaissance des flux de déchets générés par type de sources au niveau de la ville.

En effet, il est évident que pour gérer efficacement les déchets urbains et en particulier dans un milieu habitué à la vie nomade où les refus étaient très limités aussi bien en quantité qu’en qualité, il est tout d’abord indispensable de caractériser ces déchets en fonction de leur sources pour optimiser le ou les modes de gestion à envisager.

Ainsi, afin de trouver une solution durable à la gestion des déchets solides à Nouadhibou, et dans le but de minimiser au maximum les impacts environnementaux et sanitaires aussi bien sur les populations que sur les éco-systèmes existants dans la zone et préserver le littoral de manière générale, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, à travers la Direction des Pollutions et des Urgences Environnementales, envisage de réaliser une étude sur la caractérisation des déchets produits dans la ville et, par la suite, proposer un mode de gestion qui pourrait être adopté en fonction de leur composition.

  1. Objectif général de l’étude

 

Cette étude a été identifiée comme priorité, par l’ensemble des parties prenantes dans l’ensemble des ateliers organisés par le Projet WACA à Nouadhibou. Le principal objectif de la présente étude est de procéder à une caractérisation quantitative et qualitative des déchets générés dans la ville et d’évaluer leur quantité produite par jour et par type de sources et de proposer un système de collecte, de transport et d’élimination de ces déchets.

  1. Réalisation de l’Etude

 

La réalisation de cette étude est prévue pour une période de 60 jours. Elle sera confiée à un bureau d’étude et nécessite l’analyse de la situation de gestion des déchets afin de tirer le maximum d’enseignement et de proposer un système de gestion efficace des déchets solides produits dans la ville.

Pour cela, l’étude doit procéder à :

  • la revue des données disponibles aussi bien sur les déchets que sur les systèmes de gestion existants et ceux ayant été expérimentés par le passé ;
  • l’analyse des points forts et des points faibles de ces systèmes ;
  • la caractérisation des déchets par catégorie ;
  • l’évaluation des volumes de déchets générés par type de sources ;
  • la proposition d’un système de gestion approprié qui prendra en compte, entre autres :
    • le développement de filières de valorisation des déchets ;
    • l’implication du secteur privé dans la gestion de ses déchets ;
    • l’élimination des déchets sur le territoire de la ville.
  1. Résultats attendus et livrables

 

Le Bureau d’Etude fournira dans les délais spécifiés les documents suivants :

  • un premier rapport sur la caractérisation des ordures ménagères  et des autres déchets (déchets des marchés, de l’Administration, de voierie, industriels et de soins non dangereux, de soins dangereux) ;
  • Un deuxième rapport incluant :
    • une analyse des différentes sources de financement actuelles (redevances, fonds propres, subventions, etc.), leur potentiel et le taux de réalisation
    • une proposition d’un système approprié de gestion y compris la collecte primaire et secondaire, le transport, le triage, la valorisation et l’élimination;
    • Estimation des couts de gestion liés à cette proposition de gestion et une analyse financière du schéma de gestion proposé avec des propositions concrètes pour équilibrer le cout du service et les revenus
  • un rapport consolidé de ces deux rapports.

Le rapport consolidé sera structuré selon le plan suivant :

  1. Résumé
  2. Sommaire
  3. Listes des tableaux, figures et photos
  4. Sigles et acronymes
  5. Introduction
  6. Généralités sur la Mauritanie et Nouadhibou
  7. Objectifs et portée de l’étude
  8. Résultat de la caractérisation des déchets avec une description des méthodologies utilisées pour la collecte et le traitement des données
  9. Système de gestion proposé avec avantage et risque
  10. Analyse financière
  11. Conclusion
  12. Références bibliographiques
  13. Annexes s’il y a lieu

 

  1. Démarche méthodologique

 

Le Prestataire présentera une note sur la méthodologie qui sera adoptée avec la liste des outils et équipements ainsi que le nombre de personne qu’il mettra à contribution sur le terrain pour réaliser le travail de caractérisation des déchets. Cette note sera présentée dans un délai de 7 jours après la signature du contrat.

Le Prestataire fournira la première version provisoire du 1er rapport de l’étude dans un délai de 25 jours après la soumission de la note méthodologique et sa validation.

La version provisoire du 2nd rapport sur le système proposé sera déposée 20 jours après la soumission du 1er rapport provisoire.

La version du rapport consolidé sera déposée au soixantième jour après la signature du contrat.

 

  1. Organisation du travail

 

Le Prestataire travaillera en étroite collaboration avec la DPUE et Coordination nationale du projet WACA.

 

  1. Qualifications

 

Vu le caractère très technique et spécialisé de l’étude et qui pourrait faire appel à plus d’une compétence, ce travail sera confié à un Bureau d’Etude ayant une grande expérience dans le domaine des études similaires ou apparentées.

Le cabinet mobilisera au minimum,

– Un chef de projet avec au moins 10 ans d’expérience dans la gestion des projets similaires.

– un spécialiste en gestion des déchets urbains, avec au moins 8 ans d’expérience avérée.

– un économiste, avec au moins 5 ans d’expérience dans une analyse similaire.

Le Prestataire détaillera dans sa proposition les compétences requises qu’il mobilisera pour la réalisation de ce travail.

 

  1. Durée de la consultation

 

La durée totale de la consultation est prévue pour 60 jours et comprend, à compter de la date de signature du contrat les livrables soumis dans les périodes citées au point 5 ci-dessus.

 

  1. Rémunération

 

Le budget et les modalités de payement seront déterminés dans le contrat de prestation de service qui sera conclu avec la Coordination nationale du projet WACA.

Les payements seront conditionnés à la réception et validation des différents livrables :

  • 1er versement de 30% suite à réception et validation de la note méthodologique (7 jours après signature du contrat) ;
  • 2ème versement de 30% suite à réception et validation du 1er rapport de caractérisation des ordures ménagères et des autres déchets ;
  • 3ème versement de 20% suite à réception et validation du 2nd rapport présentant une proposition de système de gestion approprié ;
  • 4ème versement de 20% (solde) suite à réception et validation du rapport consolidé.

 

  1. Langue de travail et forme de remise du rapport

 

La langue de travail est le français.

Le rapport final sera remis sur support papier en 3 exemplaires et sous format numérique sur Clé USB, en Word, Police Cambria, taille 12, interligne 1.

Voir plus...

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close